La restauration

Calendrier et coût des travaux

La 1ère phase des travaux a été réalisée en 2005/2006 par les charpentiers de marine professionnels du Chantier du GUIP, à Brest. Elle a eu pour finalité de refaire à neuf toute la structure de la coque de Rose Noire II :
* restauration de la charpente de la coque
* remplacement des membrures et des bordés atteints par la pourriture
* boulonnage en inox de l'ensemble de la structure
* rivetage à neuf de toute la coque et calfatage

> Coût des travaux : 120 000 € HT. 


La 2ème phase des travaux de restauration a été réalisée par l'entreprise BOISTECH, société d'aménagements intérieurs, basée à Saint Hilaire de Riez en Vendée. Les travaux de remotorisation, d'électricité, de sellerie, de voilerie, de vernis et de laques ont été confiés à des entreprises vendéennes de notoriété :
* Réalisation de la finition de la coque : flipotage, vernis intérieur et extérieur, laque
* Restauration du pont : cale-pieds, joints du pont en teck, restauration de la baignoire du cockpit
* Réfection de la technique : électricité, motorisation, électronique, eau douce neufs
* Reprise de tous les aménagements intérieurs : démontage, reprise des placages, réalisation des mobiliers détériorés, coussins
* Vérification et modernisation de l'accastillage du pont
* Vérification du gréement et des voiles
* Implantation de matériel électronique neuf
* Vérification du matériel de sécurité

> Coût des travaux : 265 000 € HT.


La restauration a été menée à partir des plans et des photos d'origine du voilier, dans un souci constant de fidélité historique et patrimoniale. Tous les travaux ont été validés par la DRAC des Pays de la Loire (Direction Régionale des Affaires Culturelles), Monsieur Jacques PICHAVANT, expert du patrimoine maritime auprès du Ministère de la Culture et le Musée Maritime de La Rochelle.

Cette restauration a nécessité près de 9 000 heures de travail. Rose Noire II a été mis à l'eau le 29 mai 2008, après 4 années passées en cale sèche.

Depuis cette date, d'importants travaux de finition ont été réalisés, pour permettre à Rose Noire II de naviguer en toute sécurité : refonte de la tête et de l'emplanture du mât, pose de nouveaux balcons, de chandeliers en inox et de nouvelles filières, pose de balcons de mât, remplacement de tous les haubans, mise en place d'un bas-étai, d'un faux-étai largable et de ses bastaques, nouvelle peinture de pont et de cockpit antidérapante, rénovation du mât d'artimon, renforcements des taquets (en bois), installation d'un dispositif complet pour ses trois spinnakers, remise en place de son pilote automatique originel, pose d'un guindeau électrique et fabrication d'une baille à mouillage, check-up complet de son nouveau moteur, etc.