Rose Noire en détails

Nom : ROSE NOIRE II
Nom antérieur : VINDILIS
Immatriculation : LS 486125 X
Rattaché au quartier des Sables d'Olonne, le 01.03.2005
Voilier de plaisance, gréé en yawl bermudien

Longueur hors tout 14,88 m
Longueur à la flottaison 9,60 m
Largeur au Maître Bau 3,48 m
Tirant d'eau 2,00 m
Tirant d'air 17,50 m
Déplacement 13,00 tonnes
Jauge brute 14,37 tonneaux
Jauge nette 13,90 tonneaux


Historique :
Rose Noire II (plan d'Eugène Cornu) s'est d'abord appelé Vindilis (Belle-Ile, jadis)et a été construit par les chantiers nantais Vandernotte en 1963-64 à l'initiative d'Henry Rey, maire-adjoint de Nantes, ministre du Tourisme et des DOM-TOM sous Pompidou. Ce yacht de course-croisière n'a jamais couru en régates avant les années 80 et n'a donc aucun palmarès dans les 60's et 70's. Il fut ensuite vendu à un marin de Méditerranée qui le rebaptisa Rose Noire II. En 1980, l'association bordelaise Prado (réinsertion de jeunes en difficultés) en fit l'acquisition et le fit naviguer dans toute l'Europe pendant une vingtaine d'années et remporta la Coupe des 2 Phares en 1996. En 2000, Rose Noire II fut classé "monument historique", étant un des derniers yachts en bois construit en France. Ayant subi d'importants dommages lors de tempêtes en 2003 et 2004, il fut alors entreposé aux Chantiers du Guip brestois, attendant les sommes importantes nécessaires à sa complète restauration. En 2005, sur les conseils d'Alain Moy-Guillaumel, Jean-Noël Barbarit, patron de l'entreprise vendéenne d'aménagement naval BOISTECH (St Hilaire de Riez), en fait l'acquisition et associe tout son personnel à la restauration de ce chef-d'oeuvre en péril. 3000 heures de travail seront nécessaires aux Chantiers du Guip pour restaurer ses oeuvres vives et 7000 heures à BOISTECH pour rafraîchir bois et vernis des oeuvres mortes. En mai 2008, l'association Rose Noire étant créée, il est mis à l'eau à Port La Vie (St Gilles Croix de Vie) et tire ses premiers bords lors des régates du Bois de La Chaize à Noirmoutier en août 2008. Depuis, il emmène à son bord les adhérents de l'association pour des balades et des régates du Challenge Classique avec ses pairs (Pen Duick, Viola, etc.), les nombreux mécènes qui ont permis sa renaissance, des enfants lors de colonies de vacances, etc.  

Oeuvres vives
Pièce de quille, d'étrave, étambot, varangues et bordés en iroko
Bordés en acajou grand Bassam, posés sur membrures en acacia ployé, rivetés cuivre
Forts élancements des extrémités, étrave tendue, arrière à voute


Oeuvres mortes
Montées à bordés francs d'une seule pièce en acajou grand Bassam
Pavois, plats-bords, hiloires en acajou vernis
Roof monté sur barrots acajou en contreplaqué marine moulé, laqué blanc


Plan de pont
Le pont est en lattes de teck. L'intégralité de l'accastillage de pont, 6 winchs, 4 enrouleurs de drisse, mécanisme de réduction de voilure, rails d'écoute, avale-tout, barre à roue grand modèle et sa colonne surplombée d'un compas, balcons avant et arrière, chandeliers, 6 taquets, 4 chaumards, 2 écubiers, arceau de compas, sont également de marque Goïot


Gréement
Mâts et espars creux, en pin d'Orégon, barres de flèche du grand mât et du mât d'artimon en acacia


Aménagements intérieurs
- trois cabines
- un cabinet de toilette
- une cuisine avec réfrigérateur
- 8 couchettes simples, aménageables en 2 doubles et 4 simples.